letters of support

24 Janvier 2012

Professeur Mladen Dolar

Université de Ljubljana

Faculté des sciences humaines

Département de philosophie

Aškerčeva 2

SI-1000 Ljubljana

Slovénie

Advising researcher

Jan van Eyck Academie

Academieplein 1

6211 KM Maastricht

Pays Bas

J’ai connu Adrien Lucca au sein de Jan van Eyck Academie à Maastricht, où j’occupe le poste d’ « Advising-Researcher » et où il fut deux ans « Researcher » (en 2010 et 2011) dans le « Fine-Art Department ». J’ai alors eu l’occasion de connaître à fond son travail, de collaborer avec lui, de discuter longuement de ses projets, etc. Cela m’a amené à apprécier et à respecter profondément son travail.

Peut-être faut-il ajouter que la nature de cette institution est telle qu’on a l’occasion d’y connaître les participants beaucoup mieux que dans un cadre universitaire : c’est une institution « post-académique », guidée entièrement par la recherche autonome et par la collaboration entre différentes disciplines. Le fait que je vienne d’un autre domaine – celui de théorie –, a en fait été très productif pour notre collaboration et nous a permis d’approcher les problèmes de son travail artistique depuis différents points de vue.

La personnalité d’Adrien est aussi originale que son travail. Il surprend constamment avec des points de vue et des approches non-conventionnels. Il est aussi un ami fiable, digne de toute confiance et surtout, il est ce qu’on appelle en anglais un « workaholic » :

un travailleur infatigable à l’énergie inépuisable.

Son étude passionnée des problèmes de couleur et de lumière est unique à mes yeux.

Ces problèmes ont une longue histoire dans la tradition picturale, mais il les renouvelle en les approchant d’une manière originale : en utilisant conjointement technologies contemporaines et médium traditionnel, et ce, avec un soin et une précision extraordinaires. Il y a dans son travail quelque chose de commun aux pratiques quasiment oubliées des anciens maîtres en regard de la composition des couleurs : des études très précises de leurs effets, de leur décomposition en traits élémentaires, des éléments minimums d’ordre géométrique et chromatique. En même temps, son utilisation de techniques nouvelles, de logiciels faits sur-mesure, de calculs, d’instruments d’une extrême précision, etc., différencie ses œuvres de celles du passé tout en dialoguant avec elles. Il en va de même dans ses recherches sur la lumière, où, via l’analyse des sources de lumière et des conséquences de leur disposition, il poursuit les nuances les plus minimes avec une méthode personnelle pleine de finesse.

Ce n’est pas tout, car les caractères scientifique et technique de son travail sont contrebalancés par un autre aspect tout aussi important : le déploiement d’une imagination et d’une invention lucide, d’un côté ludique et aléatoire en opposition dialectique avec le premier. La question qu’il se pose constamment porte sur la perspective d’un dialogue entre les connaissances et les moyens scientifiques contemporains d’une part, et de l’autre l’exploration de questions de peinture qu’il nomme parfois « fondamentales ».

Parallèlement à son éducation de base – au sein de l’École de Recherche Graphique à Bruxelles où il a obtenu ses Master I et Master II avec la plus haute distinction, aussi bien qu’au sein de l’école de couleur d’OKHRA en France (organisée par le Centre National de la Recherche Scientifique) –, Adrien a développé l’habitude d’étudier et d’expérimenter par lui-même à partir des problèmes que sa recherche artistique lui pose, ainsi que celle de communiquer le contenu de celle-ci avec des chercheurs d’autres disciplines. Les deux années passées à la Jan van Eyck Academie lui ont ainsi permis d’élargir et d’approfondir ses préoccupations dans un cadre qui fut peut-être le meilleur possible. Par exemple, le budget qui lui fut alloué lui a permis d’acquérir un véritable équipement professionnel de laboratoire sans lequel il n’aurait pu réaliser ses travaux les plus récents.

Adrien a récemment participé à un grand nombre d’expositions et d’événements publics, surtout en Belgique et en Hollande, mais aussi en France et en Corée. Ses activités se sont épanouies au cours de ces derniers deux ou trois ans au point qu’il ait acquis une présence dans la vie artistique dans ces pays et au-delà. À chaque fois, son travail a attiré beaucoup d’attention, provoqué la discussion et suscité l’admiration. Au sein des institutions où il a travaillé, il a toujours été reconnu par ses collègues, ses enseignants ou ses collaborateurs.

Mladen Dolar

Ljubljana, le 23 janvier 2012

20 décembre 2011

André Lemonnier
Plasticien-Coloriste

Récemment, Adrien LUCCA m’a présenté un travail très original sur la perception
de la couleur.
Son oeuvre singulière, à la fois sobre et riche sur le plan sensoriel, est un langage
établi à partir d’une analyse conceptuelle réellement inédite, qui associe l’outil
technologique et le grand raffinement du dessin.
La recherche plastique sur la couleur qu’ Adrien Lucca mène avec talent, améliore
nos connaissances et est tout à fait prometteuse.

André Lemonnier